SUD FOOT  71 : site officiel du club de foot de MARCIGNY - footeo

Torcy/L'Abergement-de-Cuisery - Football Incidents ce dimanche : le district suspend les matches des clubs concernés

9 octobre 2018 - 18:20

Extrait du Journal de Saône et Loire

Le district de Saône-et-Loire s'est réuni en urgence suites aux incidents qui ont émaillé deux rencontres ce week-end. Il vient de faire part de sa position et a décidé de suspendre les prochaines rencontres des clubs concernés. Voici son communiqué.

Le communiqué du district de Saône-et-Loire

Suite aux incidents qui se sont déroulés ce week-end, le District Saône et Loire de Football est profondément choqué et consterné.

Suite aux graves incidents qui ont émaillé deux rencontres seniors, le dimanche 7 octobre 2018, le District dans un principe de précaution et à titre conservatoire suspend les rencontres du week-end des 13 et 14 octobre 2018 des clubs concernés afin de permettre à la Commission de Discipline de lancer les procédures appropriées.

Le District prend acte de l’extrême gravité de ces actes de violence enregistrés dans nos arènes sportives et les condamne énergiquement et fermement.

Le District rappelle aux fauteurs de trouble qu’il usera de tout son poids, et avec l’aide des autorités et de tous les acteurs concernés, de près ou de loin, par la gestion et l’organisation des rencontres de football, pour les combattre et les chasser de nos stades qui doivent être des lieux de fête, de sport et de fair-play.

Le District apporte, à travers ces événements consternant, tout son soutien au corps arbitral de Saône et Loire dans l’exercice de ses fonctions, demande également à l’ensemble des dirigeants, et éducateurs des clubs de tout mettre en œuvre pour qu’une telle situation ne se reproduise pas.

Gérard POPILLE

Président District 

RAPPEL DES FAITS :

 

Ce dimanche a été particulièrement agité sur au moins deux terrains de district. A Torcy, deuxième du groupe A de D2, c'est un arbitre qui a essuyé les foudres des joueurs locaux. Torcy recevait le leader du groupe, Neuvy. L'arbitre s'est plaint de crachats, de coups au ventre et à la tête. Son retour aux vestiaires aurait été particulièrement agité provoquant l'intervention rapide de la police. Une fois escorté, l'homme au sifflet s'est ensuite rendu à l'hôpital et aurait décidé de porter plainte ce lundi matin.

A L'Abergement-de-Cuisery, le match entre le club bressan et le FC Autun se serait soldé par un envahissement de terrain et une bagarre générale. Sur ce point, les déclarations des deux camps divergent. Chez les locaux, on se plaint des insultes autunoises et même d'un coup de tête ayant fracturé le nez d'un joueur. Les Autunois estiment, quant à eux, avoir été victimes de racisme de la part du public de L'Abergement-de-Cuisery, de menaces avec clubs de golf sur le parking du stade et de coups reçus au visage. Là aussi, les forces de l'ordre ont dû se rendre sur place.

Le district de Saône-et-Loire devrait prendre en main ces affaires dans les prochaines heures.

Communiqué de madame Elodie Djeddou, présidente du club de Torcy

L’Association Sportive pour la Jeunesse Torcéenne présente ses plus plates excuses à l’arbitre de centre M. Turkut Kaplanbaba pour les agressions verbales et physiques qui ont eu lieu à son encontre lors du match ASJT – NEUVY le 7 octobre 2018.

 

Un match qui s’est très bien déroulé jusqu’aux dernières minutes avec un coup de sifflet final alors que le ballon était en l’air et finissait dans les cages adverses.

 

Malgré de nombreuses erreurs d’arbitrage à notre encontre, le club est conscient que le comportement de nos deux joueurs est inadmissible et intolérable. D’ailleurs, l’appel aux autorités s’est fait par le délégué, en présence d’un responsable de notre club et l’accompagnement sécurisé aux vestiaires de l’arbitre de centre par nos dirigeants. Ce fut également le cas pour son départ. La situation a été gérée par les dirigeants du club et l’appel aux autorités a été réalisé uniquement de manière procédurière. Nous confirmons que l’arbitre de centre est reparti du stade pas choqué et physiquement sans aucune marque. L’escorte aux urgences s’est réalisée uniquement parce que Monsieur Kaplanbaba ne connaissait pas le chemin et non par nécessité.

 

Les dirigeants s’efforcent chaque jour d’inculquer les valeurs du football à nos licenciés et souhaitons informer que ces actes ne resterons pas impunis. En effet, ils ne véhiculent pas l’identité de notre club et nous ne cautionnons pas de tels agissements.

En toute transparence, si les faits sont avérés, ces deux éléments seront radiés de notre club.

 

La présidente

Mme DJEDDOU Elodie

 

 

Commentaires